Accueil > Cinéma > Comédie > The Artist 

THE ARTIST (cliquez pour agrandir la jaquette)

Film précédent :
La Bostella
 
Film suivant :
Rushmore

THE ARTIST 

Indisponible actuellement


 
Bande annonce
 
 
 
 Partager la video CANALPLAY sur FACEBOOK
 

L'histoire

Hollywood 1927. George Valentin est une vedette du cinéma muet à qui tout sourit. L'arrivée des films parlants va le faire sombrer dans l'oubli. Peppy Miller, jeune figurante, va elle, être propulsée au firmament des stars. Ce film raconte l'histoire de leurs destins croisés, ou comment la célébrité, l'orgueil et l'argent peuvent être autant d'obstacles à leur histoire d'amour.

A propos du film

Troisième collaboration entre le réalisateur Michel Hazanavicius et le comédien Jean Dujardin après ses hilarants longs métrages OSS 117, The Artist a tout du challenge fou comme seul un amoureux transi du cinéma peut en relever. Car si le film aux 6 César et 5 Oscars (dont celui du meilleur acteur, du meilleur réalisateur et du meilleur film) a dorénavant marqué l'histoire du cinéma mondial, présenter à l'époque de la 3D un film muet et en noir et blanc n'avait rien d'un pari gagné d'avance. Incroyablement osé sur le papier The Artist s'impose pourtant comme une féérie sans équivalent où la superbe musique de Ludovic Bource souligne le jeu virevoltant des acteurs Jean Dujardin et Bérénice Béjo, tous les deux passant par toutes les émotions avec un charme et une fraîcheur magiques. A leurs côtés les comédiens, John Goodman (Barton Fink, Dans la brume électrique) et James Cromwell (Space Cowboys, Babe) ne sont jamais en reste, dynamitant littéralement de leur charisme cette fable dédiée au grand Hollywood des années 20. Mais par-delà l'hommage réussi, le réalisateur Michel Hazanavicius ne cesse de déployer ici des trésors d'inventivité au service d'un film franchement novateur, démontrant que l'audace quand elle est mariée au talent fait littéralement des étincelles. Un exercice de style brillant pour un film drôle, tragique et lyrique, qui prouve avec grâce qu'un saut dans le temps peut se muer en réjouissant bain de jouvence.

A VOIR EGALEMENT

A mi-chemin entre "Boulevard du crépuscule" et "Tous en scène", "The Artist" confronte habilement la noirceur dune existence bouleversée par larrivée du cinéma parlant et l'ascension dune actrice qui incarne le renouveau d'un monde qui doit seffacer. Avoir osé un film muet pour cet hommage au 7ème art nest pas la seule idée de génie du réalisateur et le film regorge de trouvailles qui font les scènes cultes. Certes, lidylle qui relie les deux personnages peut sembler parfois un peu naïve, mais quoi de plus naturel quHollywood, envers et contre tout, veuille encore croire aux Anges.

  • Par Ubsylon88 le 29/05/2012
  • Sublime

Au début sceptique, je me suis laissé emporter par le jeu des comédiens.Magnifiquement interprété, on ne peut que se laisser séduire par cette histoire à la fois tragique et comique. Une réussite.

  • Par Keraban le 07/04/2012
  • Retour aux sources

Quand le silence se fait, on apprécie d'autant plus le jeu des acteurs! On saluera à leur juste mesure les performances de Jean Dujardin et Bérénice Béjno. Quel bel hommage au cinéma des origines bouleversé par l'arrivée du parlant qui ruina de nombreuses carrières et qui en lança tant d'autres. Le film est juste même dans ses excès car il reflète les différentes facettes du cinéma. A voir et à revoir.

CASTING

Voir tous les films de/avec 'Jean Dujardin'
-
George Valentin
 
Voir tous les films de/avec 'Bérénice Béjo'
-
Second rôle
 
 
Voir tous les films de/avec 'John Goodman'
-
Al Zimmer
 
 
 
 
 
Réalisateur : 
 
  • Emmanuel Montamat
Co-producteur :